Nos affiliations

Pour qui la Fondation André-Boudreau agit-t-elle?

Dans la foulée des changements survenus suite à l’adoption de la Loi 10 modifiant l’organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services sociaux et rendue effective le 1 avril 2015, le Centre de réadaptation en dépendance des Laurentides (CRD-L) fait maintenant partie du Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides (CISSS-L) dont il constitue désormais à l’instar des autres établissements du réseau de la santé et des services sociaux un point de services.

Ceci étant dit, l’organisation comme telle a toujours comme mission de développer et de fournir des services personnalisés et gratuits de désintoxication, de réadaptation et d’intégration sociale aux jeunes et aux adultes. En cela, la Fondation André-Boudreau ne peut que s’enorgueillir d’avoir un partenaire aussi crédible qui, depuis quarante ans de travail acharné dans sa communauté, continue de nous donner un formidable élan.

Prévalence du phénomène de la dépendance dans les Laurentides

Sur la base de ces données on peut donc présumer que, dans les Laurentides, l’abus et la dépendance aux psychotropes touchent environ 1500 jeunes par année. De ce nombre, près du tiers sont référés au CRD-L par la famille, le milieu scolaire et autres instances agissant en première ligne. Bien qu’un bon nombre de ces jeunes verront leur situation changer grâce au suivi externe, d’autres soit une centaine de jeunes par année, auront besoin de services ajoutés pour y arriver et ce, dans un milieu de vie qui pour être sécuritaire n’en est pas moins accueillant et chaleureux où la famille a une place prépondérante.